19/01/2015

Le papillon



 

 

Ne sois rien qu'une conscience éveillée, capable de capter tout ce qui peut la nourrir.

  La grosse patte du lion ne peut capter le papillon.

  Face à la mort, aux pouvoirs, à tout ce qui enferme, sclérose ou pétrifie,

  sois un papillon."

               Henri Gougaud

 

 

P7250007.JPG

 

Le théâtre planétaire

 

Le rideau s'est levé ...

Silence, tempête, colère, méprise

Ce clair-obscur qui les rend fous

Qui sont ils donc pour imposer leur opinion ?

Au nom de leur morale étriquée, poussiéreuse, rigide

En habit noir, l'intolérance entre en scène

Elle souhaite que l'autre soit son propre reflet ...

Mais alors, elle veut donc être seule à jouer ?

 

Cette monstrueuse importance qu'ils accordent à l'argent

Dérisoire pourtant dans cette tragi-comédie

L'amour qu'ils poursuivent sans l'atteindre jamais

Car il ou elle se doit de posséder toutes les qualités

Mais ils sont imparfaits et pour l'éternité

 

L'un des acteurs, peut-être le plus grand ...

Ne s'est pas montré, ils attendent, ils espèrent

Certains prétendent l'avoir vu ...

 

Dieu, ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre

Objet d'amour pour les uns, instrument de guerre pour les autres.

Les comédiens sont remplacés par d'autres qui leur ressemblent

Et je me sens devenir spectateur angoissé

Devant ces métamorphoses ou cet éternel recommencement

 

Mais soudain des enfants surgissent et font la ronde

autour du monde

Et je reprends espoir !

 

Marcelle Pâques

 

Parce que l'avenir de cette planète à la couleur des yeux de l'enfance

il faut protéger, éduquer la jeunesse dans le respect des valeurs !

 

 

Voici l'heure du danger.

Alors on s'épaule l'un à l'autre.

On découvre que l'on appartient à la même communauté.

 

St. Exupéry  -   Terre des Hommes

 

      

00:16 Écrit par Marcelle dans Actualité, Amour | Lien permanent | Commentaires (20) | Tags : actualité, amour, tolérance, paix |  Facebook |

04/01/2015

La fontaine

P1040154.JPG

 

Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver racontés le matin, à la

table des anges.   KHALIL GIBRAN

 

P1040158.JPG

 

Bonjour, dit le petit prince.

Bonjour, dit le marchand.

C'était un marchand de pilules perfectionnées qui apaisent la soif.

On en avale une par semaine et l'on n'éprouve plus le besoin de boire.

" Pourquoi vends-tu ça? dit le petit prince.

C'est une grosse économie de temps, dit le marchand.

Les experts ont fait des calculs. On épargne cinquante-trois minutes

par semaine.

Et que fait-on de ces cinquante-trois minutes ?

On en fait ce que l'on veut ...

Moi, se dit le petit  prince, si j'avais cinquante trois minutes à dépenser,

je marcherais tout doucement vers une fontaine ...

 

Saint- Exupéry

 

 

C'est notre destin, une quête, une marche vers soi ...

Rien n'est jamais acquis car nous évoluons sans cesse, qu'importe !

C'est aussi le merveilleux de la vie, cette part d'incertitude et

toujours la possibilité du renouveau.

Marcelle

 

 

22:34 Écrit par Marcelle | Lien permanent | Commentaires (20) | Tags : quête, patience, merveilleux, temps, rêves |  Facebook |