22/05/2016

Mais qui sont-ils ?

P1240025.JPG

 

Mais qui sont-ils, dis moi, ces coeurs errants,

un par un fugitifs plus encore que nous-mêmes,

tôt oppressés, tenaillés,

par un désir que rien n'apaise,

-de quel amour ? quel amour ?-

et qui les tenaille, les ploie,

liés et ballotés, projetés et repris ?

Comme d'un toboggan d'air huilé, ils tombent

sur un tapis tout usé par leur saut sans fin renouvelé,

sur ce tapis perdu quelque part dans l'univers,

posé tel un pansement,

sur une blessure que le ciel des banlieues

aurait là faite à la terre.

 

RAINER MARIA RILKE

21:01 Écrit par Marcelle dans Amour, Général | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : amour, quête, univers, errance |  Facebook |

Commentaires

Oui qui sont-ils ceux qui cherchent sans cesse, désireux de trouver, si désireux de trouver qu'ils en ont mal aux yeux?

Écrit par : Edmée De Xhavée | 22/05/2016

Edmée, je les connait et toi aussi ...

L'exigence qui transcende et sublime la vie au risque de se perdre !

Écrit par : Pâques | 22/05/2016

Qui sont-ils ? De simples hommes qui ont conscience qu'il y a un autre possible à découvrir, à aimer.

Écrit par : angedra | 23/05/2016

Bonjour Marcelle

un beau texte qui donne un peu le frisson je trouve..
douce journée Marcelle
bisous et au loulou ♥♥

Écrit par : NAYS | 23/05/2016

Un très beaux choix poétique, Marcelle ! La condition humaine, si riche et éprouvante...

Écrit par : Géraldine | 23/05/2016

La vie difficile de certains hommes... on ne pourra jamais répondre sur terre au pourquoi, on ne peut qu'honorer de notre gratitude tout ce que l'on reçoit et l'offrir en partage... Bel après midi Pâques. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 23/05/2016

j'y vois des accents de désespoir...

Écrit par : adrienne | 23/05/2016

Désespoir et fatalité, Dieu que cette condition humaine est dure!

Écrit par : Alezandro | 23/05/2016

Bonsoir Marcelle, magnifique poème de ce qui se passe actuellement.
Oui "qui sont-ils"... on peut se le répéter mille fois. Merci.
Douce soirée.

Écrit par : Denise | 23/05/2016

Un texte fort et plein de vérité

Écrit par : Marie Minoza | 23/05/2016

Ce désir qui les tenaille ce n'est pas le désespoir ...
Pour moi c'est l'absence de désir qui fait le désespoir et vous ?

Écrit par : Pâques | 24/05/2016

Quel grand poète, ce Rilke : il parle à chacun de nos instants.
Bonne journée.

Écrit par : Bonheur du Jour | 02/06/2016

Joli poème. Bon week-end Marcelle.

Écrit par : Un petit Belge | 03/06/2016

Joli poème. Bon week-end Marcelle.

Écrit par : Un petit Belge | 03/06/2016

Merci Marcelle pour ce beau poème

Écrit par : ulysse | 05/06/2016

très bon choix de poème....c'est un plaisir
amitié
tilk

Écrit par : tilk | 06/06/2016

très beau choix de poèmes...
amitié
tilk

Écrit par : tilk | 06/06/2016

Magnifique poème que je découvre grâce à toi.
Merci, Marcelle.
Bises et douce soirée.

Écrit par : Quichottine | 12/06/2016

Toujours tiraillés, jamais satisfaits...hélas.
Bon dimanche Marcelle

Écrit par : Colo | 12/06/2016

Les commentaires sont fermés.