14/05/2014

Voyageur solitaire


 

 

             Souvent on aborde la vie avec insolence

             Accablant de mépris les gens sans importance

             Marchant vers l'âge adulte avec impatience

             On a toujours raison, c'est la pure évidence !

 

             Ensuite accumulant des montagnes de cynisme

             On joue aux sentiments en érigeant des prismes

             Ignorant les refus, noyant le réalisme

             On jongle sans méfiance avec les illogismes

 

             On fait couler du miel sur les moments acides

             Pour combler ardemment tous les espaces vides

             Mais que vienne le jour où soudain tout bascule

             Parce qu'il  fallait bien ajouter des virgules

             Pour que notre vérité s'impose enfin

             Et qu'après les détours s'impose le chemin

 

             Dans nos cheveux déjà de minces fils d'argent

             Rappellent sans pitié l'âpre marche du temps

             En nos regards grandit l'ombre d'incertitude

             Qui nuance de gris nos chères habitudes

 

             Et nous nous retrouvons simplement solidaires

             Amarrés à la peur terrible du néant

             Sur notre planète voyageur solitaire

             Engagé dans la marche inflexible du temps

 

             Bonjour les amis (es).

 

            Ce poème fait partie de mon dernier recueil " Pourquoi pas?".

             On peut se le procurer chez moi marcellepaques@live.be

              chez l'éditeur http://www.editionschloedeslys.be   

 

            Merci !!!!

 

            Marcelle          

 

 

 

             

 

22:33 Écrit par Marcelle dans Amour, Général, Musique | Lien permanent | Commentaires (23) | Tags : solitaire, solidaire, quête, chemin, vie |  Facebook |